Interview

Antonia : « Nos cheveux sont magiques !!! »

En tant que femmes noires, nos cheveux sont notre couronne et une extension de qui nous sommes. « Nos cheveux sont magiques!!! » dixit Antonia ASSOGBA, notre Natural’Lady du mois. Comptable en Ressources Humaines, maman de deux jolis garçons, Antonia est béninoise d’origine et vit en France depuis 1994. Âgée de 45 ans, notre Naturel’Lady porte sa… Lire la suite Antonia : « Nos cheveux sont magiques !!! »

Interview

Victoire : « Jusqu’aujourd’hui, je n’ai eu aucun regret d’avoir osé sauter le cap ! »

Elles disent non au défrisage, oui à leurs cheveux naturels. Les "Nappy", comme on les dénomme, s’affranchissent des stéréotypes de beauté occidentale pour s’affirmer en tant que femmes noires en Europe. La Natural’lady qui partage son aventure capillaire aujourd’hui en est un exemple. Étudiante en troisième année de journalisme à l'université Fédérale De Ceara, Brésil, Victoire… Lire la suite Victoire : « Jusqu’aujourd’hui, je n’ai eu aucun regret d’avoir osé sauter le cap ! »

Interview

Irma : « Revenir au naturel est la meilleure décision qu’on puisse prendre pour la santé de nos cheveux. »

    La béninoise Irma partage son histoire capillaire au travers ces lignes. Jeune, belle et taille moyenne, Irma a fait son retour au naturel bientôt 2 ans. Cette jeune femme au regard lumineux se dit heureuse de faire ce feedback pour une cause évidente, la bonne santé des ses cheveux. Je vous laisse plonger… Lire la suite Irma : « Revenir au naturel est la meilleure décision qu’on puisse prendre pour la santé de nos cheveux. »

Interview

Claudia : « Ma tignasse, ma couronne »

Belle, élégante et très humble, cette jeune Malgache aux cheveux frisés est mannequin. Elle est aussi assistante sociale dans le domaine hospitalier sur la région parisienne. Claudia, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, porte ses cheveux frisés depuis toute petite. Découvrez son histoire capillaire en lissant cet article édifiant : Claudia : « Ma tignasse, c’est… Lire la suite Claudia : « Ma tignasse, ma couronne »