Claudia : « Ma tignasse, c’est ma couronne »

Aujourd’hui, c’est une Malgache qui partage son aventure capillaire. Ce visage ne vous est pas étrange si vous êtes habitué de la Cité. Elle a eu à partager sa routine capillaire d’été. Et aujourd’hui, c’est le tour de son histoire capillaire. Commençons donc cette belle semaine avec ce beau visage. Découvrons-la.

Présentes-toi
Bonjour ! Je m’appelle Claudia, j’ai 25 ans, je suis assistante sociale dans le domaine hospitalier sur la région parisienne.
Tu es belle, stylée et tu portes tes cheveux frisés. Sur ton Instagram, on voit tes pauses avec tes frisés lâchés qui dégagent une sensation incroyable. Tu portes ainsi tes cheveux depuis ton enfance ? Si non, depuis quand les portes-tu ?
Merci beaucoup pour tous ces compliments ! Oui en effet sur mon compte Instagram on peut voir beaucoup de photos de moi avec mes cheveux lâchés au naturel. Je travaille la prise de confiance en soi car je suis quelqu’un qui ai peu confiance en moi et faire des photos avec mes cheveux fait partie de ce processus d’acceptation.
Je porte mes cheveux depuis que je suis toute petite mais je n’ai appris à en prendre soin que vers l’âge de 15-16 ans, quand j’ai pu avoir accès à internet. Ce qui m’a permis d’en apprendre un peu plus sur nos cheveux et de constater qu’en effet, ils demandent un traitement et une manipulation bien spécifique.
Vu la beauté que tu dégages, ça fait quoi de vivre avec ses cheveux frisés ?
Merci encore ! C’était compliqué quand j’étais au collège de porter mes cheveux au naturel parce que j’essuyais pas mal de moqueries (des surnoms, des blagues), forcément, quand on ne connaît pas, on a la critique tellement facile et blessante et surtout à cet âge-là… . Avec le temps, en grandissant, j’ai appris déjà à aimer mes cheveux et d’ailleurs aujourd’hui je n’ai aucune peur de dire que j’ai des cheveux magnifiques et j’adore les porter au quotidien. Ma tignasse c’est ma couronne (sourire).
A t’entendre tu es très fière de cette identité capillaire ?
Oh oui plus que jamais ! Je suis originaire de Madagascar et les malgaches sont connus pour avoir des cheveux fournis. Porter mes cheveux au naturel c’est porter fièrement mes origines donc oui j’en suis très très fière.
Certaines personnes disent que les filles aux cheveux naturels ne sont pas belles parce qu’elles estiment qu’elles n’entretiennent pas leurs cheveux. Qu’en penses-tu ?
Je pense deux choses à ce propos :
– Premièrement, ici en Occident, les gens ont tendance à percevoir le cheveu comme étant quelque chose de discipliné et travaillé ; un cheveu coiffé doit être un cheveu bien lissé, bien brillant et qui ne frise absolument pas ! Notre type de cheveux s’oppose en tout point à cette vision des choses donc forcément ça surprend ! Nos cheveux sont tout sauf disciplinés ! Tout sauf lisses et encore moins faciles à coiffer ! Quand on voit un afro cela est surprenant parce que cela sort de l’ordinaire.
– Deuxièmement, je pense que les gens qui tiennent ce genre de discours sont ignorants. Ils ignorent déjà ce qu’est un cheveu afro/crépus voir bouclé, ils ignorent les soins qu’on doit leur apporter chaque jour et surtout leur particularité. On le voit très bien quand on cherche des coiffeurs capables d’entretenir nos têtes ! Soit ils refusent de nous prendre soit ils font n’importe quoi en apportant les même soins à nos cheveux que les soins sur des cheveux occidentaux ! je pense que tout s’origine dans l’ignorance car quand on ne connaît pas, comme il est facile de critiquer !
Parle-nous un peu de ta routine capillaire

img_20180814_1440123892832862118018820.jpg
Je vais essayer de faire court !
Ma routine capillaire elle se base sur deux choses : l’hydratation et la nutrition !
Pour hydrater, je ne me sépare jamais de mon vaporisateur où j’y mets de l’eau minérale et une huile de jojoba afin de sceller le tout. Je vaporise le matin avant de démarrer ma journée et le soir avant d’aller me coucher !
Pour réparer mes cheveux je fais un masque à l’aloe vera pur (gel que j’extrais directement de la plante) toutes les deux semaines et aussi pour maintenir une hydratation constante.
Pour la nutrition, je fais beaucoup de masques nourrissants, que je fais maison car j’ai délaissé petit à petit les produits que l’on trouve dans les grandes surfaces et qui sont susceptibles de contenir des agents nocifs pour la santé de nos cheveux.
Mes masques maison sont faits à base d’avocat, de miel, de yaourt.. .
Pour éviter la casse, je coupe mes pointes une fois tous les deux mois et je dors avec une protection en satin sur la tête.
Est-ce difficile de prendre soin de tes cheveux vu leur longueur ?
Je dirai que c’est difficile au début, quand on ne connaît rien de nos cheveux et qu’on n’a pas encore réussi à trouver une routine capillaire adaptée. Au début on a tendance à faire tout et n’importe quoi, à copier la routine d’une telle en espérant que ça marche parce qu’on n’a pas encore compris que chaque type de cheveux est différent et donc chaque routine capillaire est par conséquent, différente. Mais avec le temps, ça devient une habitude et pourquoi pas, un plaisir !
Quelles sont tes tendances coiffures ?


Je n’ai pas de tendance coiffure, j’aime laisser mes cheveux à l’air libre la plupart du temps. Par contre lorsqu’il fait trop chaud ou trop froid, je les attache en chignon pour protéger les pointes et les longueurs.
On estime souvent que les cheveux crépus ou frisés sont rebelles. Est-ce le cas chez toi?
Je pense que c’est plutôt une réalité oui ! Le fait que nos cheveux soient rebelles fait partie de leur nature, ils sont très difficiles à dompter. C’est évidemment mon cas, mais c’est justement en apprenant à les connaître que j’arrive à les dompter quand je ne veux pas qu’ils soient complètement dans tous les sens !
Qu’est-ce que tu aimes et qu’est-ce tu détestes de tes cheveux ?
Ce que j’aime c’est qu’ils sont très volumineux et moi j’ai toujours voulu avoir du volume, j’ai toujours voulu avoir une crinière imposante !
A contrario, je déteste leur réaction à l’humidité et à la chaleur car ils ont tendance à frisotter et à s’aplatir.
Certaines filles estiment que garder ses cheveux au naturel revient cher. Tes frisés te font si dépenser ?
Comme je l’ai dit précédemment, j’ai arrêté petit à petit d’acheter mes produits en grande surface ou auprès des gammes capillaires car trop de produits chimiques. Donc je dépense beaucoup moins depuis que je fais la plupart de mes soins à la maison.
Que pourras-tu dire aux filles qui sont obsédées par la longueur dès le début de leur aventure capillaire ?

received_26064320293825394933997753740514423.jpeg

J’ai envie de leur dire que c’est un bel objectif, à ne pas perdre de vue mais ce n’est sûrement pas le premier objectif à atteindre. Elles ne doivent pas en faire une priorité parce que la longueur ça s’obtient en passant par des étapes nécessaires qui sont l’hydratation et la nutrition. J’utilise très souvent l’exemple de la plante, vous pouvez souhaiter que la plante grandisse encore et encore, et tout faire pour que cela se fasse mais si vous ne faites pas le nécessaire pour la faire grandir, cela ne sert à rien. La plante tout comme le cheveu a besoin d’eau et de « nourriture » pour grandir, il a besoin que de temps en temps on le coupe un peu pour repartir de plus belle.
Alors la longueur oui ! Mais avec de la patience, on pose les bases : hydratation et nutrition. Sinon on n’aura rien.
Un dernier mot pour finir.
Si j’ai pris plaisir à répondre à ces questions c’est en premier lieu parce que j’aimerais tellement que les femmes acceptent leurs cheveux tels qu’ils sont et tels qu’ils leur ont été donné ! Je suis tellement fière quand j’aperçois dans la rue ou même dans les couloirs de mon lieu de travail, un afro qui surgit ! qu’est-ce que c’est beau !
Soyons fières ! Merci beaucoup.
Retrouvez la vidéo shooting sur nos pages Facebook et Instagram
Suivez-la sur son Instagram : Claudia.curls

received_6670110170085379033265293471153867.jpeg

N’hésitez pas à Commenter, liker et partager si cet article vous plu.
Tu as des cheveux crépus ou frisés, tu vis en Afrique ou quelque part dans le monde et tu as envie de nous parler de ton retour au naturel, n’hésite pas. Contacte-nous en commentaire sur le blog , ou sur nos pages Facebook et Instagram.

A bientôt !!!
Crépusquement vôtre !

1 réflexion au sujet de “Claudia : « Ma tignasse, c’est ma couronne »”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s