Fabiola : « Je me sens tellement fière et à la fois particulière en ayant ce type de cheveux. »

Les femmes africaines sont belles, séduisantes, ravissantes et le charme de leurs peaux colorées séduisent de plus en plus. Et de nos jours, ce qui les rende plus particulières, ce sont leurs cheveux. Cet accessoire de mode qui de plus en plus se porte au naturel sublime davantage leur silhouette. Fabiola DADIÉ, ne dira pas le contraire. Elle a bien voulu nous accorder une interview. Dans cet entrevu, elle nous fait part de son histoire capillaire.

received_1764989833577978.jpeg
Présentes-toi
Fabiola DADIÉ. Je suis ivoirienne et je vis en Côte d’Ivoire. Je suis étudiante et mère d’une merveilleuse princesse que j’aime énormément (sourire). Je porte mes cheveux au naturel depuis maintenant 3 ans.

Pourquoi un retour au naturel ?
Je suis revenue au naturel par amour pour les cheveux crépus. Avoir les cheveux naturels sur la tête montre une certaine assurance en soi et cela vous sublime. Mon retour au naturel s’est donc fait par une prise de conscience et surtout parce que j’aime porter ma touffe avec fierté, parce que me sens très belle avec.

As-tu fait un big chop ou une transition ?
(sourire). J’ai fait une transition et au bout d’un moment, j’ai décidé de faire mon big chop parce que j’avais déjà quelques repousses. Et pour mon big chop, je suis allée un soir vers 17h chez le coiffeur, à 17h30, hop me voici avec mon nouveau look (sourire). C’était simplement impressionnant.

La réaction de ton entourage après ton big chop ?
Certains se sont bien moqués. D’autres m’ont même dit que je n’allais pas tenir. Aujourd’hui, ils s’étonnent de me voir avec mes cheveux naturels et en bonne santé (sourire). Mon seul soutien, était mon fiancé, quelqu’un de particulier, il aime tout ce qui est naturel, du coup, il était même très heureux face à mon nouveau look capillaire. Il a donc été ma première source de motivation. Je lui fais un bisou pour ça (sourire).

D’aucuns pensent que les cheveux crépus sont rebelles, d’où difficiles d’en prendre soin.
Au début, ça peut être difficile d’en prendre vraiment soin surtout quand tu n’as aucune notion des cheveux crépus. Après avec les expériences et surtout la documentation, l’entretien devient comme un jeu. Tu appuies telle touche, tu as tel résultat. Et on se permet assez de choses pour sublimer nos cheveux.
Moi par exemple, ça fait 5 mois que j’ai ma touffe sur la tête, sans tresses juste le peigne mon « déclin actif » et mes lacets pour me relooker chaque jour. Les cheveux crépus paraissent donc rebelles lorsqu’on n’a pas le secret pour les dompter. Il m’est déjà arrivée de vouloir les couper et les porter courts, mais j’ai vite abandonné l’idée lorsque j’ai su les dompter. Alors pour que tout vous soit moins difficile, apprenez à connaître vos cheveux. Ainsi vous allez lui apporter un soin adapté. De là lui et vous, vous allez être de meilleurs amis (sourire). Aujourd’hui, je vis très bien avec mes cheveux et j’adore SIMPLEMENT mon identité capillaire. Je me sens tellement fière et à la fois particulière en ayant ce type de cheveux, ceci parce que j’ai appris à les connaître.
Ta routine capillaire
Pour être courte, je vais juste faire part de ma routine journalière. C’est d’abord mon vapo d’amour. Je l’ai surnommé le déclin actif (sourire)… Je vaporise les cheveux, je mets ensuite une pommade faite par moi-même (un mélange de beurre de murumuru, café, menthol, huile de nigelle et protéine), enfin je finis par des vanilles ou un afro-puff et c’est parti pour le début d’une belle journée (sourire).
Une astuce capillaire pour finir.
Vaporiser une à deux fois par mois du vinaigre de cidre dilué sur vos cheveux pour un meilleur gainage de la tige… Bye bye je vous fais plein de bisous et à bientôt.

Retrouvez-nous sur Facebook et Instagram

Tu as des cheveux crépus ou frisés, tu vis en Afrique ou quelque part dans le monde et tu as envie de nous parler de ton retour au naturel, de « ta touffe», n’hésite pas. Contacte-nous en commentaire sur le blog , ou sur nos pages Facebook et Instagram.