Victoire : « Jusqu’aujourd’hui, je n’ai eu aucun regret d’avoir osé sauter le cap ! »

Elles disent non au défrisage, oui à leurs cheveux naturels. Les « Nappy », comme on les dénomme, s’affranchissent des stéréotypes de beauté occidentale pour s’affirmer en tant que femmes noires en Europe. La Natural’lady qui partage son aventure capillaire aujourd’hui en est un exemple. Étudiante en troisième année de journalisme à l’université Fédérale De Ceara, Brésil, Victoire Adjalla, Béninoise, est revenue au naturel il y a trois ans. Elle dit être authentique avec ses cheveux naturels dans un monde métissé. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ? Comme elle l’a vit aujourd’hui dans un milieu où l’acceptation des cheveux crépus reste à désirer ?  Découvrez son histoire capillaire à travers ces lignes.

Qu’est-ce qui à motiver ton retour au naturel?

En vérité, j’ai décidé de revenir au naturel à cause de ma curiosité. Oui, j’étais curieuse de savoir à quoi ressemblent mes cheveux. Mais cette curiosité n’était pas sortie de nulle part.  J’avais une amie du Cap vert qui avait une jolie touffe. Et le jour où elle m’a fait comprendre que c’était ses cheveux naturels, et qu’elle s’est juste débarrassée de tout ce qui est chimique et les laisser pousser naturellement.  C’est ainsi que j’ai décidé de tenter aussi l’aventure et je me  suis lancée.  J’ai d’abord hésité un peu, il faut le préciser. Mais trois mois après, l’envie de connaître à quoi ressemblaient mes cheveux naturels, a pris le dessus et  je me suis fait couper les cheveux.

Tu as donc  fais un big chop pour ton retour ay naturel. Alors raconte-nous un peu comment ça s’est fait.

Au début, je voulais aller dans un salon de coiffure, mais une de mes amies m’a dit qu’elle pouvait me les couper. Je n’ai pas hésité à lui confier ma tête et malheureusement j’avais eu tort.  Parce qu’elle l’avait massacrée. Sourire…. Le lendemain, certains amis ont passé au moins une semaine á se moquer de moi, et d’autres l’ont simplement adoré.

Avoir des cheveux crépus, représente quoi pour toi ?

Comme je l’ai dit plus haut, c’était juste par curiosité. Mais au fur et à mesure que mes cheveux poussaient, j’apprenais  non seulement à me connaitre plus, mais surtout à m´aimer,  à m’accepter et à me faire plus confiance. Aujourd’hui, je me sens complètement femme noire,  vraie, authentique femme africaine et j’en suis très fière. Etre femme noire et défriser ses cheveux, selon moi, c’est se dévaloriser et faire semblant d’être ce qu’on n’est pas. Jusqu´aujourd’hui, je n’ai aucun regret d’avoir osé sauter le cap.

Vu le monde dans lequel tu vis où presque tout le monde en particulier les africaines, veut  avoir les cheveux tout lisses,  est-ce qu’il est arrivé à vouloir te défriser  à nouveau pour « être branché », « être à la mode » comme le disent certaines ?

Il m’est arrivé au début de l’aventure de vouloir défriser mes cheveux à nouveau parce que les cheveux crépus requièrent beaucoup d’attention, de temps et aussi de la patience. Ici les gens ont eu à traiter mes cheveux de « vilains » de  « moche » de « cheveux durs ». Certains me disaient qu’ils préféraient me voir en tresse qu’au naturel. Bon, c’est vrai que  tout ça m’énervait mais pas au point de vouloir les défriser de nouveau. Je suis restée ferme dans ma décision malgré ces quelques propos dévalorisants à l’égard de mon identité capillaire.

Dans ces gens d’entretiens ce qui intéresse plus les Natural’ladies, c’est la routine capillaire. A quoi consiste le tienne ?

Je n’en fais pas une caisse tête ma routine. J’achète simplement les produits de commerce destinés aux  cheveux crépus et je fais les traitements à la maison vu que je n’ai pas assez de temps pour me concocter des soins fait maison. Les cheveux crépus sont  adorablement, mais pour les avoir maniables et beaux, il faut mettre de l’argent et aussi beaucoup de temps pour bien en prendre soin.

Pour mes soins, je fais regulièrement un prépoo avec l’huile de coco que je garde 30min, avant de faire mon  shampooing. J’applique ensuite une crème hydratante comme après shampooing que je laisse 40 min. Je rince avec de l’eau claire et je finis par une application du conditionneur et la crème capillaire pour les peigner. Mes quatre produits sont de la même marque, j’évite les mélanges. Et je fais mes traitements deux fois par semaine.

Pour éviter la casse des cheveux, vu que je n’ai pas assez de temps pour les soins, j’aime beaucoup me tresser. Cela facilite la pousse et la protection des cheveux.  Donc voilà le secret de ma pousse. Sourire

Depuis que tu es revenue au naturel, qu’est-ce que tu as plus aimé de tes cheveux et qu’est-ce que tu as plus détesté.

J’aime beaucoup le caractère touffu de mes cheveux. Chaque fois que je défais les tresses, la pousse me surprend toujours. Et j’adore cela. Humm, ce que je déteste ? Faire toujours des nattes ou d’autres petites tresses chaque soir  avant de me mettre au lit,  histoire de faciliter la coiffure le lendemain. C’est très praticable, mais j’ai souvent la flemme de le faire régulièrement quand mes cheveux sans tresses.

Si tu devrais donner un seul conseil à une personne qui hésite encore à passer le cap, que serait-il ?

Pour celles qui hésitent encore, je voudrais juste leur dire que c’est normal. C’est normal d’avoir peur, c’est normal de se poser de tonnes de questions. J’ai aussi hésité au départ, je me suis posée pleine de questions comme sans doute certaines d’entre vous actuellement. Et ce n’est que trois mois après j’ai osé prendre cette formidable décision.  Et cette formidable décision est de porter ses cheveux aux naturels. Cela vous rend authentiques. Que vous veuillez ou pas, c’est ce que sommes, c’est notre identité et  nous devons en être fière. Mes cheveux me font rayonner au quotidien.

Retrouvez nous sur nos pages Facebook et Instagra

Crépuscrement votre !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s