Interview

Joan-Lise : « Ce n’est pas normal de chercher à tout prix, à fuir nos cheveux crépus.»

Joan-Lise KOUM. Belle nomination n’est-ce pas ? Naturellement belle, Joan-Lise est étudiante en langue anglaise à Orléans (France). La première fois que je l’ai vu, c’était dans le tramway un dimanche. Elle était assise juste en face de moi. Cette jeune Camerounaise de 21 ans m’a tout de suite fasciné par son beau sourire et son regard imposant. J’ai fixé à mon tour le regard sur elle, que je constatai qu’elle portait un chignon touffu avec ses cheveux crépus. Là ça devient intéressant pour moi, qui suis passionnée des cheveux crépus. Je l’abordai sans hésiter. Et à ma grande surprise, on venait toutes deux de la même église. Dieu est si grand !(sourire). Je lui ai donc fait part de mon projet du blog qu’elle n’hésita pas à répondre favorable. Alors aujourd’hui, c’est son histoire capillaire que vous allez découvrir sur le blog.

Ça fait à peu près 7 ans que MISS Joan-Lise porte ses cheveux au naturel après avoir été inspiré par sa sœur qui était elle déjà dans le Boeing  » Nappy  ». Un peu hésitante au début, mais la beauté des touffes de sa frangine va finir par l’emballer et elle fera un Big Chop après une transition de deux sans. Une autre vie capillaire commença donc pour celle qui vient du pays de l’international Etoo fils (sourire)

J’étais un peu sceptique au départ, mais j’ai fini par la suivre parce que je trouvais ses cheveux naturels beaux et tendance. Pour revenir au naturel, j’avais peur de faire le big chop pour ne pas avoir aucun cheveu sur la tête (sourire), du coup, j’ai attendu que mes cheveux repoussent naturellement et au bout de deux ans j’ai fini par couper les restes défrisés. Le jour où j’ai décidé de couper les derniers bouts des cheveux défrisés, c’était dans la salle de bain, et c’est ma sœur qui a joué au coiffeur. J’étais contente de me débarrasser de ces parties, parce que, enfin j’allais avoir mes cheveux 100 % naturels. J’allais pourvoir montre ma texture naturelle. Ça m’a donc fait plaisir de voir les cheveux défrisés par terre, plus sur ma tête. C’était comme une nouvelle vie qui commençait pour moi, toute naturelle.

Sa sœur était la première à s’en réjouir de cette nouvelle tendance dans son entourage. Puisqu’elle vient de trouver une filleule pour sa cause.

Ma sœur était contente parce qu’on s’est retrouvée toute deux au naturel. Ma mère se défrise et les cheveux ne sont pas son délit. On peut donc en faire ce qu’on veut. Par contre mon papa ayant l’habitude de nous voir avec les cheveux lisses, défrisés, il a commencé à se moquer de nous, plutôt gentiment (sourire). Mes frères et mes amies n’ont pas vraiment remarqué le changement. Puisque ma transition a duré deux ans. Donc il n’y avait pas vraiment de commentaire. En plus j’ai fréquenté beaucoup d’amies qui étaient aussi nappys.

Tendance et mode, c’est ainsi qu’elle voyait les cheveux crépus au départ.

Je suis revenue au naturel au départ par suivisme. Je voulais suivre la tendance. Quand je voyais les youtubeuse avec leurs longs cheveux crépus volumineux, je trouvais ça hyper beau et stylé. De là, j’ai trouvé important de se passer du défrisant qui meurtrit nos cheveux. Et j’ai compris par ailleurs que les filles aux cheveux crépus n’avaient rien à envier aux autres. Puisque la texture des cheveux crépus est aussi douce, il faut juste connaître les produits adéquats pour plus les adoucir. C’était vraiment un combat pour nous femmes noires d’assumer cette identité. Je ne dénigre pas les filles qui se défrise, qui font les tissages etc. Mais je pense que ce n’est pas normal de chercher à tout prix à fuir nos cheveux crépus.

Au Royaume des Crépus, les couacs m’en manquent pas de temps à autre des filles. Joan-Lise en a fait face et s’en sort pas mal. Belle preuve, elle porte ses cheveux crépus depuis 7 ans.

Je vis bien avec mes cheveux. Je ne dirais pas que c’est bien tout temps. Il m’arrive de ne pas savoir quelles coiffures porter, parfois ils ne veulent pas coopérer (sourire). Par exemple, le shrinkage, c’est très difficile à vivre pour moi (sourire). J’ai une longueur considérable et de savoir qu’il suffit que je mette de l’eau que tout se rétrécisse. Mes cheveux absorbent vraiment la crème du coup j’ai l’impression qu’ils ne restent pas hydrater et qu’ils ne poussent pas. C’est un peu frustrant parfois. Sinon je préfère avoir mille fois mes cheveux naturels et rencontrer quelques problèmes mineurs plutôt que d’aller ailleurs pour fuir la texture. Et je suis fière de les porter dignement.

Avoir les cheveux crépus, c’est avoir une routine capillaire bien définie. Joan-Lise ne peut pas finir son histoire sans parler de sa routine capillaire.

J’utilise généralement des produits naturels, donc moins de dépenses. Mon papa voyage beaucoup et il m’amène souvent du beurre de karité et du miel du Cameroun, donc je n’en ai jamais acheté. La crème et les huiles ne me coûtent pas si chères.
Je me lave les cheveux une fois par semaine (les week-ends). La veille je fais un pre-poo à base de l’huile de coco que je laisse sur ma tête jusqu’au lendemain où je fais donc mon shampoing. Je fais ensuite un masque (marque Timoté) auquel j’ajoute du miel et j’applique sur mes cheveux divisés en six portions (à cause de leur longueur et volume) pour bien faire pénétrer la masque. Je laisse 45 min, puis je rince et je sèche naturellement. Je passe ensuite à l’hydratation : crème, beurre de karité et des huiles ( amande douce ou ricin) et je finis par les coiffer.

Elle se tresse rarement. Ces tendances coiffures sont les chignons, les couettes et les puff.

Je ne me tresse pas souvent. Je fais que des chignons tout le temps, dès que je ne sais pas quoi me faire. J’aime aussi faire les couettes et en été je fais le puff pour laisser un peu mes cheveux respirés.

Ce fut un plaisir de parler de mon histoire capillaire sur ce blog. Bisou

Lire aussi : Témoignage

Retrouvez la vidéo shooting sur nos pages Facebook et Instagram

N’hésitez pas à Liker, commenter et partager si cet article vous a plu.

Tu as des cheveux crépus ou frisés et tu vis en Afrique ou quelque part dans le monde et tu as envie de nous parler de ton retour au naturel, de « ta touffe», n’hésite pas. Contacte-nous en commentaire sur le blog , ou sur nos pages Facebook et Instagram.

A bientôt !!!!!!!!!

Crépusquement vôtre !!!!!!!!!!!!!!!!!

1 réflexion au sujet de “Joan-Lise : « Ce n’est pas normal de chercher à tout prix, à fuir nos cheveux crépus.»”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s